logo-IV-LCT.jpg

Ligue Communiste des Travailleurs

Section belge de la Ligue Internationale des Travailleurs -
Quatrième Internationale (LIT-QI)

« L'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes. » K. Marx

Newsletter

FRIEDRICH ENGELS par Lénine

Lénine a écrit cet article biographique au cours de l'automne 1895, quelques mois après la mort d'Engels.

Friedrich Engels s'est éteint à Londres le 5 août (24 juillet ancien style) 1895. Après son ami Karl Marx (mort en 1883), Engels fut le savant le plus remarquable et l'éducateur du prolétariat contemporain du monde civilisé tout entier. Du jour où la destinée a réuni Karl Marx et Friedrich Engels, l'oeuvre de toute la vie des deux amis est devenue le fruit de leur activité commune. Aussi, pour comprendre ce que Friedrich Engels a fait pour le prolétariat, faut-il se faire une idée précise du rôle joué par la doctrine et l'activité de Marx dans le développement du mouvement ouvrier contemporain. Marx et Engels ont été les premiers à montrer que la classe ouvrière et ses revendications sont un produit nécessaire du régime économique actuel qui crée et organise inéluctablement le prolétariat en même temps que la bourgeoisie : ils ont montré que ce ne sont pas les tentatives bien intentionnées d'hommes au coeur généreux qui délivreront l'humanité des maux qui l'accablent aujourd'hui, mais la lutte de classe du prolétariat organisé. Dans leurs oeuvres scientifiques, Marx et Engels ont été les premiers à expliquer que le socialisme n'est pas une chimère, mais le but final et le résultat nécessaire du développement des forces productives de la société actuelle. Toute l'histoire écrite jusqu'à nos jours a été l'histoire de la lutte des classes, de la domination et des victoires de certaines classes sociales sur d'autres. Et cet état de choses continuera tant que n'auront pas disparu les bases de la lutte des classes et de la domination de classe : la propriété privée et l'anarchie de la production sociale. Les intérêts du prolétariat exigent la destruction de ces bases, contre lesquelles doit donc être orientée la lutte de classe consciente des ouvriers organisés. Or, toute lutte de classe est une lutte politique.

21 août 2015

75 ans après la disparition de Trotsky

Le 21 août 1940, Léon Trotsky, dirigeant avec Lénine de la Révolution russe de 1917, est décédé au Mexique. La veille, Ramon Mercader, un agent de Staline qui se présentait comme un sympathisant trotskiste, lui avait planté le piolet de la trahison dans le crâne, dans sa maison du district de Coyoacán où il vivait.
   Trotsky avait obtenu l'asile politique au Mexique en 1937, huit ans après son expulsion de l'URSS, les gouvernements de différents pays européens lui ayant refusé la résidence.

24 avril 2015
Alicia Sagra - du PSTU-A, le parti argentin de la LIT-QI

La journée internationale des travailleurs

Tous les travailleurs savent que le 1er mai est notre jour ; mais certains ne savent pas que ce n'est pas un jour de fête, mais une journée de lutte.
   En 1889, un congrès ouvrier à Paris, celui de la fondation de l'Internationale Socialiste (la Deuxième Internationale), appela – sur initiative des travailleurs étasuniens – à lancer une campagne mondiale pour la journée de 8 heures ; et le Congrès proclama cette journée comme la Journée Internationale des travailleurs, en hommage aux martyrs de Chicago.

25 février 2015

La grève du siècle

La grève générale de l'hiver 1960-61 est entrée dans l'histoire comme la grève du siècle.
A l’occasion de l’importante vague de mobilisation qui a secoué la Belgique entre novembre et décembre 2014, et qui a trouvé son apogée le 15 décembre avec la grève générale, une comparaison – et le contraste entre les deux grèves – a été publiée dans Presse Internationale n° 98 de février 2015. Voici une étude plus élaborée concernant cette grève historique.
8 février 2014

La Révolution russe gommée de l'Histoire

A juste titre, les problèmes de l'homophobie, des coûts imposés au peuple russe et de la répression ont été dénoncés à l'occasion des JO de Sotchi. Mais nulle part, la presse ne mentionne une particularité tout aussi impressionnante :  on a eu droit à un spectacle époustouflant, qui nous a replongés dans l'histoire russe, en passant par la glorification du passé de domination des Tsars, jusqu'au développement industriel du 20e siècle, sans même mentionner qu'en 1917, il y a eu dans ce pays une révolution qui a changé le monde.
   C'est vrai, le capitalisme a été restauré en Russie et partout ailleurs dans les Etats ouvriers. Et il est normal pour la bourgeoisie d'enfoncer le clou et de proclamer ouvertement qu'aucune autre société que la capitaliste n'est possible, ne fut-ce que, cette fois, par l'omission. Les seules « forces de l'ordre » que la presse a pu filmer ouvertement sont les cosaques, en uniforme de l'époque... l'époque où ils réprimaient la révolution.
   Il est normal... pour la bourgeoisie, mais nous voulons profiter de cet engouement pour les JO de Sotchi, pour revendiquer haut et fort cette Révolution socialiste, succombée sous le poids d'une bureaucratie qui l'a finalement mise en échec en se réfugiant dans les bras de l'impérialisme, et qui reste donc à faire. Car notre époque de crises et de guerres n'a aucune solution dans le capitalisme, où l'objectif suprême est le bénéfice d'une minorité de milliardaires, y compris les bureaucrates russes recyclés.
   Cette tâche incontournable de l'humanité, la construction d'une autre société, la société socialiste, est la raison d'être de la Ligue internationale des travailleurs - Quatrième Internationale, et de sa section belge, la Ligue communiste des travailleurs.