logo-IV-LCT.jpg

Ligue Communiste des Travailleurs

Section belge de la Ligue Internationale des Travailleurs -
Quatrième Internationale (LIT-QI)

« L'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes. » K. Marx

Newsletter

15 décembre 2016

Voilà des années que l’armée du dictateur Bachar el Assad, aidée par l’aviation russe, détruit de nombreuses villes contrôlées par les groupes rebelles en Syrie. Il s’agit, pour le régime, de se maintenir en place en écrasant la résistance des combattants de la révolution syrienne. Cette révolution, issue des révolutions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, a dû s’armer contre la dictature qui réprimait brutalement les manifestations pacifiques en 2011.

13 décembre 2016

Assad et la Russie transforment Alep en une mer de sang

Le chaos et la barbarie règnent à Alep. Ces derniers jours, de véritables scènes de terreur ont eu lieu dans les parties de la ville qui sont encore contrôlées par des groupes rebelles en lutte contre le régime tyrannique de Bachar el-Assad. Le nombre quotidien de morts est maintenant impossible à calculer, car les Comités locaux, qui faisaient ce dénombrement, sont actuellement fort désorganisés.

30 septembre 2016
Gabriel Huland - Corriente Roja, la section espagnole de la LIT-QI

Echec de la fausse trêve en Syrie

La « trêve » convenue entre les Etats-Unis et la Russie a carrément échoué et a pris fin le 19 septembre, lorsque les forces aériennes syriennes et russes ont repris les bombardements intenses, d'une manière plus ciblée et énergique sur la ville d'Alep, mais aussi sur d'autres localités du pays comme Hama et certaines zones de Damas.


Tous à la manifestation de soutien au peuple d'Alep
Mardi 4 octobre - 17h15 - Berlaymont (rond point Schuman)

5 février 2016
Secrétariat International de la LIT-QI

L’encerclement criminel d’Alep et le piège mortel de Genève

L’armée de la dictature syrienne a lancé, avec la couverture aérienne Russe, une offensive pour reprendre la ville d’Alep, deuxième ville la plus importante du pays.
   Depuis 2012, Alep est divisée en « zones d’influences » entre les troupes d’el-Assad, les forces rebelles et, depuis un an et demi, les troupes de l’Etat Islamique (EI). Le combat entre ces différentes forces se fait pouce par pouce, maison par maison. Les troupes antidictatoriales doivent cependant lutter sur deux fronts : d’un côté contre l’axe Assad-Russie-Hezbola-Iran et, de l’autre, contre les hordes de l’EI.

15 janvier 2016
Joseph Daher

La révolution syrienne après les attentats de Paris, et la nouvelle offensive de l'impérialisme et de la Russie.

La révolution syrienne a commencé il y a quatre ans, en mars 2011. Dès la fin de 2014, le régime d’Assad a renforcé son offensive sur les rebelles et le peuple syrien, en bombardant les zones rebelles avec des milliers de barils d’explosifs qui ont fait déjà plus de vingt mille morts. En septembre 2015, la Russie est intervenue militairement pour soutenir le régime du dictateur. Et fin octobre 2015 est organisée à la va-vite cette conférence de Vienne sous la houlette des Etats-Unis, avec les puissances Européennes, l’Arabie Saoudite, la Chine et la Russie, pour réunir les deux camps en guerre afin de trouver une « transition vers la paix ». Les attentats de Paris du 13 novembre dernier, revendiqués par Daesh (l'Etat islamique), viennent de mettre brutalement la révolution syrienne dans l'actualité. Voici un entretien, réalisé par Florence Oppen, militante de la LIT, avec Joseph Daher, membre du Courant révolutionnaire de Gauche en Syrie et fondateur du blog Syria Freedom Forever.