logo-IV-LCT.jpg

Ligue Communiste des Travailleurs

Section belge de la Ligue Internationale des Travailleurs -
Quatrième Internationale (LIT-QI)

« L'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes. » K. Marx

Newsletter

21 novembre 2012
Ana Pagamunici*

Le machisme, c'est quoi ?

Selon le dictionnaire Michaelis, le machisme est « un comportement de ceux qui n'acceptent pas l'égalité de droits entre les hommes et les femmes ». En politique, la définition du machisme est un peu plus complexe. Pour nous, le machisme est une idéologie créée par la société de classes pour maintenir la propriété privée, au service de la domination et aussi de l'exploitation.

1985

Pour les droits des femmes et des travailleuses

Un extrait du programme du Mouvement au Socialisme,* approuvé en 1985

La catastrophe du capitalisme argentin frappe la femme, surtout si elle est une travailleuse. La femme ouvrière au foyer est accablée par la ruine de son économie familière. Si elle sort à travailler pour alléger le budget, elle est victime d'une double exploitation : l'emploi ne la libère pas de la charge du travail ménager et du soin des enfants. En outre, elle reçoit un salaire inférieur à celui de l'homme, bien qu'elle fasse un travail égal. A cela s'ajoutent un tas de discriminations machistes, des préjugés et une législation de troglodytes, anti-féminine, inspirée par les curés. Contre cela, le MAS arbore la bannière des droits des femmes :

19 janvier 2014

 Avortement libre, en toute sécurité, et gratuit !

A bas Gallardón ! A bas le gouvernement des coupes budgétaires et de la répression !
« Loi pour la protection de la vie conçue et des droits des femmes enceintes. » C'est le nom donné par le ministre de la Justice espagnol, Alberto Ruiz-Gallardón, à son projet pour réformer la loi sur l'avortement. Déjà dans son titre, la loi ne laisse à nous, les femmes, ni le droit de décider ce que nous faisons de notre sexualité, ni de notre corps. C'est une loi de plus, de la politique répressive du gouvernement Rajoy ; comme la « Loi bâillon », qui se présente, elle aussi, contradictoirement, comme « Loi de Protection de la sécurité du citoyen ».

Les femmes sont dans la lutte.

De la Place Tahrir à Syntagma, de la Plaza del Sol à Occupy Wall Street, les femmes sont dans la lutte.
Non au machisme et à l'oppression !
En défense des droits de la femme :
à bas les plans d'ajustement !
Que les capitalistes payent la crise !

Vive la révolution arabe !
Vive la lutte de toutes les travailleuses du monde !

Nous saluons les luttes des travailleuses dans le monde entier, en particulier celles qui ont été, et sont encore, les protagonistes de la révolution arabe.