logo-IV-LCT.jpg

Ligue Communiste des Travailleurs

Section belge de la Ligue Internationale des Travailleurs -
Quatrième Internationale (LIT-QI)

« L'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes. » K. Marx

Newsletter

Dans « le poulailler de la démocratie bourgeoise »
les intérêts des propriétaires et ceux des travailleurs

Voici une déclaration du Comité Central du Parti d'Alternative Communiste (PdAC), la section italienne de la LIT, lors de la crise du gouvernement Prodi  en janvier 2008.

Les immigrants du Bengladesh en Italie ont installé un campement face à la Basilique de la place San Giovanni à Rome, pour obtenir la possibilité d'aller aider leurs concitoyens victimes du cyclone qui a ravagé ce pays, avec la garantie de pouvoir retourner en Italie, étant donné que beaucoup d'entre eux sont sans papiers. Le 9 janvier, ils ont appelé à une manifestation qui a réuni 10.000 personnes. Le 17 janvier, des employés municipaux les ont intimidés avec des propos racistes et ont essayé de les déloger, avec la menace d'une amende de 150 EUR « pour occupation d'espace public » et de l'envoi de la police pour les arrêter. Leur association, Dhuumcatu, membre du « Comitato Immigrati in Itlalia », demande la solidarité avec leur lutte.

22 septembre 2017

Mobilisation a Madrid, le 21  septembre : « La Catalogne a le droit de décider ! » La Catalogne a le droit de décider

Il n'y a pas de démocratie si le peuple catalan ne peut pas décider

Le 6 septembre dernier, le Parlement de Catalogne a approuvé une loi concernant un « referendum d'autodétermination de Catalogne », à se réaliser le 1er octobre de 2017.
   A la fin du Moyen Age, quand l'Etat Espagnol a pris forme, la Principauté de Catalogne est devenu aussi un Etat, qui a connu un développement industriel important depuis le 19e siècle. Proclamée République catalane confédérée à l'Espagne en 1931, elle obtient un statut de large autonomie, qu'elle perd cependant sous le régime de la dictature franquiste. Après la restauration de la monarchie, la Constitution de 1978 lui rétablit une certaine autonomie dont les limites fort étroites sont souvent dénoncées. C'est ce qui fait l'objet du referendum.
   Le gouvernement central de l'Espagne juge le referendum illégal, car « contraire à la Constitution de 1978 ». Il décide de l'empêcher par la force, et le 20 septembre, quatorze membres du gouvernement catalan ont été arrêtés. La résistance populaire a immédiatement réuni plusieurs dizaines de milliers dans les rues de Barcelone, contre le diktat de Madrid, y compris parmi ceux qui, le 1er octobre, répondront non à la question « Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat indépendant sous forme de république ? »
   Nous reproduisons ici une déclaration de Comisiones de base (co.bas - www.cobas.es), un syndicat d'opposition en Espagne, issu d'une scission de Comisiones Obreras en 2006.

17 aoüt 2017
Corriente Roja

Rejet absolu de l'attentat à Barcelone

Ce jeudi après-midi, la Rambla de Barcelone est devenue le théâtre d'un authentique massacre. L'attentat commis par le lancement d'une camionnette à pleine vitesse contre une foule a laissé, au moment de la publication de cette note, un bilan de 13 morts et des dizaines de blessés. Tout indique que cet acte barbare, lâche et injustifié, a été perpétré par Daesh ou ses partisans.

26 décembre 2014
Alejandro Iturbe

Le phénomène Podemos est-il « progressiste » ?

Le fait que le parti Podemos, en Espagne, et la coalition Syriza, en Grèce, pourraient gagner les élections dans leur pays, et de ce fait arriver au gouvernement, a été amplement relayé dans la presse internationale ces dernières semaines.